Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

By Wednesday, November 20, 2013 0 No tags Permalink

Depuis le point haut à 1.2375 atteint il y a un mois, l’EURCHF ne semble plus être sur la voie de l’appréciation qui lui est promise par l’ensemble du marché depuis maintenant près d’un an. Le dollar quant à lui danse au gré des chiffres du chômage américain et des déclarations de la Fed, mettant sous sa coupe la quasi-totalité du marché, reléguant la BCE et son intervention au second plan.

CHF

Avec une conjoncture macroéconomique mondiale qui semble est sur le chemin de la reprise et une situation financière internationale qui se stabilise, notre franc suisse voit les raisons de son appréciation de ces dernières années s’affaiblir. Cependant, des circonstances contradictoires sont venues retarder la dépréciation du CHF ces derniers mois. Le principal facteur réside dans des taux d’intérêt toujours au plus bas. Avec une Fed qui n’a pas encore mis en œuvre la réduction pourtant programmée de son intervention et la BCE qui a abaissé son taux directeur la semaine dernière, les investisseurs ne sont en effet pas enclins à vendre leur francs suisses contre de l’euro ou du dollar.

Nous maintenons cependant notre vue baissière sur le franc suisse : l’EURCHF a relativement bien soutenu les chocs adverses de ces derniers mois (ne tombant pas en dessous des 1.2230), montrant par-là que le marché se tient à l’affût de tout élément pouvant le convaincre de ses vues baissières sur le CHF, tout en minimisant ceux qui iraient en leur encontre.

USD

La Fed étant toujours obscure concernant le calendrier de l’arrêt de ses injections de liquidités, le marché concentre son attention sur des éléments extérieurs pour anticiper ce timing, comme les chiffres macroéconomiques et notamment ceux du chômage. Les derniers en date, largement meilleurs qu’attendus, ont fait réagir le dollar très fortement à la hausse, notamment contre l’euro (de 1.38 à 1.34) et les devises émergentes.

Mais à vouloir se mettre à la place de la Fed, le marché s’est toujours fait rattraper. Et cette fois-ci n’a pas déroger à la règle, le dollar est revenu à ses niveaux antérieurs. Ainsi, sans annonce claire de la part des autorités monétaires, tout mouvement n’est que bruit.

Voilà pour nous ce fût un honneur de vous avoir comme lecteur et ce sera exceptionnel si vous le restez.

Xavier

No Comments Yet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*