Un EURCHF, au shaker, pas à la cuillère

By Wednesday, June 4, 2014 0 No tags Permalink

Après quelques semaines d’accalmie, les marchés semblent s’animer de nouveau avec comme principal évènement la réunion de la BCE qui a lieu demain et qui devrait accoucher d’une baisse des taux directeurs de la Zone Euro.

Une certaine volatilité est donc prochainement attendue, mais à l’instar de notre espion qui ne boit pas que du thé, nous avons l’habitude de survivre…

CHF – EUR

Notre franc national a continué de s’éroder depuis un mois, principalement contre dollar (-2.60%), profitant de la faiblesse de l’euro due aux fortes présomptions d’une baisse des taux directeurs de la BCE lors de la prochaine réunion demain, jeudi 5 juin.

Quelles seraient les implications pour le CHF d’une telle décision? Pour mémoire, les taux de la BCE ont déjà été réduits en décembre dernier pour atteindre le niveau historiquement bas de 0.25%. Une nouvelle baisse se prépare, sur les bases d’une inflation toujours aussi faible au sein de la zone euro. Une telle réduction fera peser au moins à court terme une pression soutenue sur la monnaie unique, et ce contre tous ses pairs, y compris le franc suisse.

Mais le taux plancher de 1.20 reste toujours la priorité numéro un de la Banque Nationale Suisse. Ainsi, si ce niveau venait à être testé voire franchi, la BNS serait, elle-aussi, amenée à baisser ses taux. Or, nous pensons qu’une réduction des taux de la BNS aura un impact pour notre monnaie nationale plus fort que la baisse des taux de la BCE, en raison notamment du caractère de monnaie réserve du CHF, qui se verrait privé de toute rémunération et donc perdrait de son attractivité aux yeux des investisseurs.

Nous invitons donc nos clients à ne pas sur-réagir à toute hausse momentanée du CHF, la BNS restant convaincue de la nécessité d’un affaiblissement de la monnaie helvétique. Nous voyons l’EURCHF à 1.25 d’ici la fin de l’année 2014.

USD

Le dollar a repris du poil de la bête depuis le début du mois de mai, contre EUR, CHF et dans une moindre mesure contre GBP. Deux grands facteurs sont à l’origine de ce rebond : d’une part les chiffres économiques des Etats-Unis confirment la reprise économique de publications en publications et d’autre part, les effets de la réduction des injections de liquidité par la Fed commencent à se faire ressentir sur les taux, ce qui attire les investisseurs.

Voilà pour nous ce fût un honneur de vous avoir comme lecteur et ce sera exceptionnel si vous le restez.

Xavier

No Comments Yet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*